Cathédrale de la Sainte-Trinité

Paris, France

Première utilisation de la pierre en bandeaux linéaires sur mur-rideau en France

Pour habiller les façades de la Cathédrale Orthodoxe de la Sainte-Trinité de Paris, le cabinet d’architectes Wilmotte & Associés Architectes a souhaité donner une identité parisienne à ce projet, en travaillant avec une pierre utilisée à Paris. Le choix de l’architecte s’est porté sur le pierre de Massangis, extraite dans les carrières de l’Yonne, pour les façades et les parties intérieures, et sur la pierre de Rocherons Doré pour les espaces extérieurs, qui elle est extraite en Côte d’Or.

L’originalité du projet tient notamment dans l’utilisation « horizontale » des pierres. Telles des lames, ou strates, aux longueurs variées, elles vont habiller les façades des bâtiments selon un calepinage minutieux. Près d’une centaine de profils ou gabarits ont été créés, se déclinant à divers endroits des bâtiments : dalles, pièces fraisées, débouchantes, incurvées, convexes, concaves, sculptées… L’objectif du dispositif est d’utiliser la pierre pour jouer avec la lumière naturelle et faire apparaître de subtiles nuances sur les façades.

« Le choix de la pierre noble de Massangis, en provenance de Bourgogne et fournie par l’entreprise Rocamat, qui recouvre notamment le pont d’Iéna, le Musée d’Art Moderne, ou encore les bâtiments du Trocadéro, renforce l’identité parisienne du Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe. »

Galerie

Lire la vidéo

Crédits photos
© ROCAMAT
© Willmotte & Associés Arhcitectes
© Augusto Da Silva – Agence Graphix
© ARTE

En savoir plus sur cette référence